En plus des valeurs de citoyenneté et de respect favorisant l’intégration des enfants sourds au sein de la société, les valeurs suivantes fondent nos choix associatifs qui seront déclinés au sein du présent projet.

Surdité et citoyenneté.

Les valeurs de respect de la personne en situation de handicap imposent de concevoir les droits des enfants et adultes sourds comme étant strictement identiques à ceux des enfants et adultes « entendants ». Respecter et concourir à la citoyenneté des personnes sourdes revient à refuser toute forme de discrimination à leur égard. L’association CEOP, par son objet social, contribue à dispenser, au sein et à l’extérieur de son établissement et de ses services, « tous enseignements destinés aux élèves et membres des corps spécialisés concernés par la surdité ».Elle favorise ainsi le développement des connaissances et des pratiques de tous les professionnels soucieux d’agir en faveur des personnes sourdes.

La singularité de l’enfant.

Chaque enfant fréquentant le CEOP est différent d’un autre enfant même si la surdité leur est commune. L’association CEOP considère que la prise en compte de la singularité de l’enfant entraîne l’adéquation permanente entre ses besoins et les moyens d’accompagnement qui vont lui être proposés tout au long de son parcours dans l’établissement ou les services. Cette adaptation individuelle sera inscrite dans le contrat et l’avenant de l’enfant.

La collaboration avec les représentants des usagers.

Au CEOP, les familles en plus de l’assurance du respect de leurs droits réglementaires, sont réellement considérées comme des partenaires indispensables. Leur présence à une prestation hebdomadaire auprès de leur enfant est requise et formalisée par écrit. En participant ainsi régulièrement au suivi, les parents demeurent constamment acteurs de l’évolution de leur enfant. Par ailleurs, chaque famille est périodiquement tenue informée par écrit des activités dispensées et des progrès réalisés par son enfant.

L’aspect « expérimental » du CEOP.

En plus des actions menées auprès des enfants, l‘association CEOP encourage les professionnels du CEOP à participer à des projets de recherche, à l’organisation de colloques ou de journées d’étude, à des enseignements et formations diplômantes ou qualifiantes en lien avec ses activités, ceci dans un souci permanent d’amélioration des pratiques professionnelles en usage au CEOP.

Le partenariat avec les familles d’usagers : une réalité effective de travail et une valeur essentielle.


Depuis sa création le CEOP promeut les principes d’une réelle participation des usagers tels qu’ils ont été définis dans la loi du 2 janvier 2002.
L’établissement garantit à tout enfant pris en charge et à sa famille le plein exercice des droits et libertés individuels énoncés par l’article L311-3 du « code de l’action sociale et des droits des familles » et par la charte des droits et libertés de la personne accueillie (documents joints au règlement de fonctionnement).
Pour garantir l’exercice effectif de ces droits, il est notamment remis à chaque famille lors de son arrivée, un livret d’accueil auquel est joint un contrat de séjour qui sera complété par un avenant individualisant les objectifs et les prestations dans les six mois qui suivent la signature.

Chaque année la définition des objectifs et des prestations sera réactualisée.
La participation des familles prévue à l’article L. 311.6 du code de l’action sociale et des familles se fait également par leur participation à deux groupes d’expression, l’un pour les sections (établissement), l’autre pour les services (SSESAD).

Le partenariat est la résultante de ces principes que le CEOP a mis en application depuis sa création.
Cette anticipation sur le principe d’implication des professionnels auprès des enfants a favorisé la participation des familles :

  • Présence parentale hebdomadaire.
  • Rendez-vous équipe/parents.
  • Réunions trimestrielles par groupes d’enfants.
  • Réunion de fin d’année.
  • Partenariat avec l’association de parents du CEOP.
  • Réunions d’accueil des nouveaux parents.
  • Réunions d’expression des représentants des usagers.